Ralentissement de la hausse des prix de l’ancien

En dépit du sursaut des ventes qui se constate depuis la fin de l’automne 2018, le ralentissement de la hausse des prix des logements anciens se renforce, au fil des mois. En mars, le rythme annuel de progression des prix signés s’établissait ainsi à 3.4 %, contre 3.9 % il y a un an, à la même époque. Les tensions sur les prix des maisons qui s’étaient constatées durant l’hiver cèdent donc la place à une évolution plus modérée. Et la hausse est maintenant de 3.5 % sur un an, à un rythme guère plus rapide que celui observé sur le marché des appartements, + 3.3 %. (lire la suite)